MUES
Création 2022

Proposition chorégraphique :  Louison Valette 

Avec en alternance pour un trio : Océane Crouzier, Lucie Lesclauze, Léa Ferec-Pourias, Gabrielle Marty 

Création costume : Gabrielle Marty 

Création Lumière : Stan Bruno Valette 

Création Sonore : Louison Valette 

Soutient : Les Subs, Lyon, accueillis au CND et au Croiseur 

 

IMG_2674.jpg

À travers le défilé, la représentation de soi même, 2 corps en démonstration des multiples « je » qui les composent et 1 corps silencieux qui les habille. Qu’est ce que je connais de moi, où sont les espaces entre le contrôle et le délire, qu’est ce que je montre et qu’est ce que je cache ? Entre contrôle de soi et abandon de toute conscience, la cadence d’un pas habille les corps, les transformes, les fait se muer en des formes inconnues aux airs de « déjà vu ».

L’expérience du corps dans sa représentation aux autres et à soi dirige la marche et le mouvement des quatre individus sur le plateau. L’autre sculpte une image de lui même que les danseuses acceptent ou tentent de s’en défaire. La personnalité, l’état émotionel est alors interprété comme une matière changeante et transformable. Ainsi, l’égo se sculpte et se morphe suivant les images qu’on lui donne.

Huis clos de J.P Sartre : «J'ai ton goût, puisque tu me plais. Regarde- moi bien. Souris-moi. Je ne suis pas laide non plus. Est-ce que je ne vaux pas mieux qu'un miroir? ESTELLE. »

La marche et la danse comme mouvements perpétuels de corps en exploration parmi les différents « moi » qui le compose, suggèrent l’évolution de notre réflexion jusqu’à une déconstruction complète des règles mises en place. Qui me fait marcher ? Qui est cet autre ? Comment je subis le vetement, la peau qu’on me met et comment je renverse la situation et mes comportement en decidant de changer de peau ?

IMG_3759.jpg
LOGO_SD.jpg
CND-1.png
ccdYexo1_400x400.jpg
IMG_3756.jpg
IMG_2899.jpg