PARMI (duo)

Création 2021/22

PARMI (duo) fait suite au travail de groupe parmi l'humilité de la chair, ceux qu'il reste , et continue d'explorer les rapports humains à la mort cette fois sous la forme d'un duo.

Dans notre société où la raison et l’intellect sont brandis comme des drapeaux intouchables, quels sont devenus nos rapports à la mort ?

Là où les institutions religieuses posaient autrefois des pratiques spirituelles dominantes, on trouve désormais des entreprises funéraires cherchant à concilier demandes des familles et profit financier. Qu’en est-il alors des gens qui aujourd’hui fabriquent et inventent de nouvelles façons de célébrer leurs mort.es ?

PARMI met en scène deux êtres humain.es en constante recherche sur leur façon d’être face et avec la mort. Interrogeant la notion de rituel funéraire, nous souhaitons explorer les pratiques, absence de pratiques et temporalité devant lesquelles nous met face un cadavre.

Quelle attention avoir envers un corps ? Faire une cérémonie, ou pas ? Quels besoins ressentons-nous ?

Parfois, on se prête au jeu de faire le mort nous-même  : arrêter de respirer, ne pas réagir, rigidifier son corps. Entre calme et tension physique extrême, cela nous mène presque à un duo d’apnéistes où, de l’absolue nécessité de la respiration, advient une écriture chorégraphique. 

La danse naît alors de ce qui a besoin d’être traversé, que ce soit une minute de silence ou une immense fête menant à la transe ; que ce soit très sérieux ou des souvenirs racontés autour du vin ; que ce soit une émotion profonde ou un simple détachement. C’est dans la recherche constante d’être à ce monde, de comment « assumer à la fois les limites parfois rageantes de l’existence humaine et l’intuition déstabilisante de tout ce qui la dépasse » * , que PARMI veut finalement célébrer à grands cris la liberté des corps, vivants ou morts.

 

*Mona Chollet, Le « sentiment océanique » à l’assaut du rationalisme, Périphéries Mars 2005

Distribution

Proposition chorégraphique : Eva Aubigny

Avec Enzo Blond et Héloïse Larue

Musique : Félix Béguin

Scénographie : Sarah Bisson

Lumières : Louise Rustan

Calendrier

Février 2021 :  résidence à l'ENSATT de Lyon

Mai 2021 : résidence au Théâtre du Croiseur, Lyon 

Juillet 2021 : résidence au RING / Scène Périphérique - Toulouse

Août 2021 : résidence à L'Essieu du Batut, Aveyron

 

  • Instagram
  • Vimeo sociale Icône
  • Facebook

crédits photo : Jade Thénier

PARTENAIRES

La pièce est lauréate du Post-Diplôme de Recherche et Création 20/21 du CNSMD de Lyon. 

Elle est aujourdhui soutenue par : le Conservatoire National de Musique et de Danse de Lyon, l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre et l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon.

Accueil en Résidences : La Pratique, Atelier de fabrique artistique, Vatan - région Centre-, Val de Loire, L’Essieu du Batut, Le Croiseur - Scènes Découvertes, Ring - Scène périphérique

 

Coproduction : La Plateforme / Cie Samuel Mathieu